CROCODILES

 CROCODILES + BANDIT BANDIT   MERCREDI 02 OCTOBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER Depuis 2009, Charles Rowell et Brandon Welchez triturent leurs guitares et enfilent les mélodies imparables avec comme maîtres mots saturation, distorsion, réverb et shoegaze. Crocodiles est un trait d’union entre la moiteur californienne et les 90’s noisy de Sonic Youth et My Bloody Valentine. Prolifiques mais toujours qualitatifs, Crocodiles sortent deux albums chez Fat Possum Records, deux suivants chez French Kiss Records, deux autres chez Zoo Music pour prévoir la sortie de «Love is Here» en février 2019 sur le label Deaf Rock Records. Un septième album qui poursuit l’évolution du groupe vers des territoires plus froids mais tout aussi tubesques. Connus pour leurs prestations live tout en densité, on peut s’attendre à un beau moment de rock n’ roll trouble et ultra efficace. www.coldfame.com/crocodiles   Bandit c’est une belle mauvaise idée, une sorte de Bonnie and Clyde ténébreux et frontal. À l’origine il y a ce duo, ce duel. Français ou Anglais, aimants ou amants, qui se complètent dans ce paradoxe évident. Nourris par leurs ainés, Bandit Bandit c’est du rock’n roll actuel, teinté de psyché, made in Montpellier !...

PÉPITE

 PÉPITE + SEVERIN   JEUDI 17 OCTOBRE  – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER     Pépite est une aventure à deux, une rencontre en 2009 entre Edouard et Thomas au détour d’une plage. Leur musique est aussi une rencontre, une collision entre la chanson française, l’Amérique et la Jamaïque. Thomas chante, et écrit, le plus souvent, « à partir de souvenirs imprécis ». Édouard y apporte les chœurs, sa passion des nouveaux sons, des couleurs flottantes, des allusions à double fond, des envols lentement prémédités…Ils signent en 2016 chez Microqlima, sortent la même année leur premier EP Les Bateaux, et l’année suivante Renaissance. Ils jouent deux fois à guichet fermés à la Maroquinerie, et finissent l’année 2018 sur une Cigale. Aujourd’hui, après deux EP remarqués, leur premier album Virages confirme la richesse de leur pop. Une pop qui circule avec tact, avec classe, avec faste entre les sentiments les plus riches. Une sorte de pop d’or. Les chansons de Pépite portent à la fois le sublime et l’esseulé, la félicité et la lassitude, l’émerveillement et la torpeur, comme si elles étaient toutes écrites et enregistrées dans l’interstice exact qui suit – ou qui précède – le bonheur. Une pop qui navigue quelque part entre des états opposés, sans toujours révéler explicitement si elle jubile ou si elle console, ou les deux à la fois.  ...

LAST TRAIN

LAST TRAIN THÉ VANILLE IVAN & THE PARAZOL   MERCREDI 23 OCTOBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER Des yeux qui n’en finissent plus de sonder le calendrier, des talons qui frappent le sol frénétiquement et des guitares qui réclament leur libération du studio. Autant de signes qui trahissent l’impatience féroce de ceux qui n’ont connu que la route pendant trois ans et 350 concerts à travers la France, l’Asie ou les Etats-Unis. Last Train s’est construit sur scène, s’est façonné au rythme enragé des tournées et a signé le premier chapitre de son histoire, « Weathering », entre deux aires d’autoroutes. De la scène du Bataclan aux plus importants festivals du globe, les quatre membres du groupe, qui ont d’une fratrie tout sauf le sang, ont marqué le rock français au fer rouge. « The Big Picture », qui sortira à l’aube de l’automne 2019, est une fresque de paysages et d’espaces qui n’ont que faire des limites et des frontières. Un regard porté sur l’ensemble, l’illustration d’une vision au-delà de la ligne d’horizon. Mais cet album est aussi celui de l’intime, une exploration en profondeur, une confession. Et de l’introspection naît la mélancolie, la fureur et le frisson. Intenses, fatalistes et toujours sincères, les onze titres qui composent ce nouveau chapitre sont le résultat d’une démarche que Last Train a voulu réfléchie, moins précipitée et définitivement assumée. Il semblerait presque que la Norvège, terre d’accueil de l’enregistrement de l’album, lui ait donné de sa lumière si particulière, furtive mais puissante, majestueuse et contrastée....

NAIVE NEW BEATERS

  MERCREDI 30 OCTOBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Les Français « Eurobélix » et « Matin Luther BB King » et l’Américain « David Boring » se rencontrent au Lycée français de Los Angeles, dans le courant des années 1990. En 2007, le groupe sort un premier maxi introduisant une musique polymorphe et ludique, Bang Bang. Le groupe participe à l’édition 2007 du concours CQFD organisé par l’hebdomadaire Les  Inrockuptibles,  dont  il  sort  finaliste.  Le  trio  se  fait  ainsi  remarqué  et  contacté  pour  assurer  les  premières  parties  de  Cassius ou de Calvin Harris. Les prestations scéniques délurées de Naive New Beaters font parler d’elles, parallèlement à des chansons postées sur leur compte MySpace. En 2008, le groupe signe chez une filiale du label Wagram, Cinq7. Après un troisième maxi très remarqué, « Get Love », le premier album de Naive New Beaters paraît en mai 2009. « Wallace » offre un savoureux mélange de hip-hop vintage, de rock et d’electro dance, bénéficiant des qualités vocales de David Boring et sur un titre,  « Tirer des traits » , du rappeur Oxmo Puccino. Dans la foulée se poursuit le Wallace Tour (2008-2010), avant l’arrivée d’un deuxième album intitulé « La Onda », également suivi d’une tournée des festivals et la première partie de Smashing Pumpkins sur les dates françaises. Le trio qui distille sa propre bière, Naive New Beer, revient à la musique en 2016 avec l’album  « À La Folie », précédé du single « Heal Tomorrow », chanté avec Izia.3 ans après, les Naive New Beaters reviennent en 2019 avec un nouvel album le 18 octobre. Le 1er single « Make Way »  feat Jean-Jass est sorti en juillet dernier, et on a dansé dessus tout l’été. Ça va chalouper grave...

THE BIG TAKEOVER

THE BIG TAKEOVER : BRAIN DAMAGE LE PEUPLE DE L’HERBE BURNING HEADS   DIMANCHE 03 NOVEMBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER Ici,  trois  univers,  trois  visions,  trois  parcours,  entrent  en  collision  pour  incarner  avec  fracas  le  chaînon  manquant  reliant  le punk-rock au reggae. Le secret de cette fusion ne se trouverait-il pas tout simplement dans une manière de faire, une attitude,  une  inconditionnelle  ligne  de  conduite  «  Do  It  Yourself  »  qui  animent  chacun  des  infatigables  protagonistes  ici  réunis ? La réponse sur scène, pour un Big Bang supersonique, à grand renfort de basses, de breakbeats et de distorsions. Avec la réalisation de 14 albums et plus de 700 concerts, Martin Nathan multiplie depuis 20 ans les propositions artistiques les plus aventureuses et diverses, sous le nom de Brain Damage. Considéré comme l’un des fondateurs de la scène dub en  France,  il  y  crée  dès  1999  l’un  des  premiers  live  machine  du  genre,  influençant  toute  une  génération  d’artistes,  se  réclamant de son héritage. Depuis 1997, Le Peuple de l’Herbe défend sa cause sur les scènes de France et de Navarre. 8 albums, 800 concerts au compteur et toujours cette même passion qui les anime. Leur logo, ce boxer avec une feuille dans la gueule, est un symbole pour beaucoup, une habitude pour certains, mais reste toujours aussi percutant pour la majorité de leur public. Groupe  emblématique  du  hardcore  punk  français,  Burning  Heads  sévit  depuis  le  débuts  des  années  1990.  Fort  d’une  réputation internationale, le groupe passe dans l’autoproduction sans perdre un public fidèle à son style brut et efficace. 25 ans après la sortie de leur premier 45 tours, leur 14ème double album est à découvrir sur scène...

BROR GUNNAR JANSSON

  MERCREDI 13 NOVEMBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER La musique de Bror Gunnar Jansson est fortement marquée par l’héritage des pionniers du blues (de Son House à Lightnin Hopkins), mais son univers onirique et mélancolique pourrait trouver sa place dans un film de David Lynch ou encore de Tarantino. La voix reconnaissable, le minimalisme et les aventures de meurtriers évoluant entre Amérique fantasmée et légendes suédoises sont les fils conducteurs de cet artiste unique. Repéré  sur  internet  en  2013,  la  collaboration  entre  les  éditions  Miliani  et  Bror  Gunnar  Jansson  débute  avec  l’album  «  Moan  Snake  Moan  «  en  2014.  Ce  disque  marque  le  décollage  de  la  carrière  du  dandy  suédois  :  15  000  exemplaires  vendus, un score colossal dans la catégorie Blues pour un premier album. Le disque obtiendra le prix coup de cœur Blues de la prestigieuse académie Charles Cros.  Multipliant les dates en France, la collaboration entre les éditions Miliani et le producteur de spectacles Radical Production va permettre au scandinave de remplir les salles de concerts en enchantant toujours  son  public,  et  enchainera  avec  un  nouvel  opus  «  And  the  Great  Unknown  »  en  2017.    L’écho  de  sa  carrière  prometteuse dans l’hexagone viendra convaincre l’Europe du nord, qui bientôt va s’intéresser à la mélancolie et au talent de l’enfant du Pays. De retour avec une formule trio inédite annonçant le nouvel album « They Found My Body In A Bag » prévu pour l’automne 2019, le multi-instrumentiste de Göteborg prend un virage rock qui donnera un nouvel élan (suédois sans aucun doute) à sa carrière....

ODEZENNE

  JEUDI 14 NOVEMBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Après « Dolziger St. 2 » en 2015 et le succès des tournées « à la demande », Odezenne revient avec « Au Baccara ».Nouvelle pièce d’un puzzle chanson-rap qui s’assemble disque culte après disque culte depuis dix ans. Précurseur du genre, le groupe accouche une nouvelle fois d’un album singulier et continue de préciser sa signature, en dehors des habitudes. « Le retour du groupe préféré de tes groupe préférés » accroche Konbini au relais du premier single.Odezenne a mis son travail de studio au long cours à l’épreuve de la spontanéité. Jusqu’à Konk, le mythique studio des Kinks à Londres où le groupe est parti 2 mois pour mixer sur console analogique et tourner sur bande. Un télescopage des époques qui scelle le son d’un album résolument moderne, fait à l’ancienne. Des chansons qui continuent d’interroger l’époque et plantent autant de décors que de titres. Autoproclamé « musique botanique, romantique et pathétique » sur leur compte Instagram, Odezenne semble surtout prendre de plus en plus de plaisir à faire de la musique — et tout concourt élégamment à créer un nouvel LP où il fait bon se perdre. Si leur son évolue, c’est pour mieux explorer et tout remettre en jeu, vivre « Au Baccara », c’est désormais la formule.Un  nouvel  album  qui  impose  avec  joie  son  propre  style.  Entre  la  verve  du  quotidien,  l’émotion  ciselée  des  paroliers,  et  les rythmes dansants de notre époque électronique. Artisans sereins de cet éclectisme, Odezenne continue son aventure créative sans complexe....

OXMO PUCCINO

  SAMEDI 16 NOVEMBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Oxmo Puccino est un Homme de paix, un rassembleur qui concentre son regard sur le beau des choses simples et accessibles à tous. Loin d’être naïf, ses analyses de la réalité du monde sont lucides et parfois crues. Après  deux  concerts  exceptionnels  à  l’Olympia  à  l’occasion  des  20  ans  de  «  Opéra  Puccino  »,  Oxmo  Puccino  finalise  actuellement  son  huitième  album  réalisé  par  Eddie  Purple  (Orelsan,  Sly  Johnson…)  &  Phazz  (Almeria,  Koba  LaD,  Orelsan…). Un véritable album de rap aux déclinaisons multiples éclatées par les explorations musicales et ses figures de style. Oxmo, dans la lignée de son oeuvre, ouvre constamment la quête de fiction, son talent de narration pointe dans chaque chanson. Il nous rappelle que la paix est un choix comme le verre à moitié plein, l’oubli des plaintes et la magnification du quotidien.    ...

MUDDY MONK

  JEUDI 28 NOVEMBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER Originaire de Fribourg, ville suisse nichée entre Lausanne et Berne, Muddy Monk a pour ainsi dire, grandi avec la musique. Ses premiers titres, il les dévoile en 2012 sur Soundcloud. Travaillés dans un premier temps comme des productions instrumentales, il commence à donner de la voix sur le projet Ipanema en collaboration avec l’actrice suisse Noémie Schmidt. Chez Muddy Monk, l’aventure est un thème récurrent, si ce n’est prédominant. Alternant voyages en territoires hostiles et escapades dans les terres paradisiaques des plages de l’Ipanema, de Lagoa ou des « tendres rivages », sa musique transporte grâce à des synthés vintages tantôt lancinants et froids, tantôt tropicaux et réconfortants. Ambiants, épiques voire étouffants, ils offrent à ses productions la saveur des plaisirs disparus. Un goût particulier qui ne laissent d’ailleurs pas indifférents puisque le jeune suisse a depuis mis ses talents au service des rappeurs du groupe Set et Match (« Sunset ») ou du Montreuillais Ichon (« Si l’on ride ») qui l’a par la suite introduit au bon gamin Myth Syzer. De cette rencontre est née « Le Code », hymne estival du dernier été parisien, que Monk a conclu par l’un de ses couplets romantiques et désespérés qu’il maîtrise si bien. Prendre la route, découvrir de nouveaux horizons, fuir l’angoisse : voilà la ligne directrice et l’ambition portée par le travail de Muddy Monk. Entre poésie romantique et expérimentation sonore, il a construit sa musique comme un grand paradoxe où les rêves bleus côtoient les angoisses nocturnes et où la ride à grande vitesse s’impose comme le seul moyen d’esquiver les routines et de fuir les ténèbres qui guettent....

LA FINE ÉQUIPE

  VENDREDI 29 NOVEMBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Que les choses soient claires : La Fine Équipe est un groupe. Les différentes casquettes portées par ses quatre membres sont si nombreuses que l’on pourrait s’y méprendre. Car autour de Blanka, oOgo, Chomski et Mr. Gib, il y a des studios, un label, des collaborations, des lives, des side-projects… Il y a surtout, depuis plus de dix ans, tout un univers façonné par la passion du beatmaking qui se synthétise aujourd’hui avec la sortie de leur nouvel album, “5th Season”. Alors oui, La Fine Équipe est un groupe, mais c’est aussi bien plus que cela.Depuis  leur  fondation  en  2006  et  leur  premier  album  “La  Boulangerie”  deux  ans  plus  tard,  les  quatre  producteurs  se  sont imposés comme des acteurs incontournables d’une nouvelle scène future-beat française, de celle qui font tomber les barrières strictes des genres musicaux. Le hip-hop y est central, produit de leur héritage commun où se croisent J Dilla, Cut Chemist, Mix Master Mike ou encore The X-Ecutioners. Deux choses rassemblent La Fine Équipe et ces grands noms : le besoin permanent de collaborer avec d’autres artistes, et celui de faire sortir le beatmaker de l’ombre....

BON ENTENDEUR

 COMPLET SAMEDI 30 NOVEMBRE – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER Bon Entendeur, c’est initialement un collectif qui réalise des mixtapes atypiques avec comme particularité la mise en avant de personnalités francophones via l’intégration de vocaux inspirants et originaux. Après plus de 40 millions d’écoutes, Bon Entendeur sortira son premier album au printemps/été 2019 et le présentera en show dans toute la France et à l’étranger. Cet album sera à l’image du trio et de ses passions : des titres revisités du patrimoine francophone des années 70, quelques compositions originales et de nouvelles interviews exclusives. Un nouveau show résolument hybride, musical mais aussi très visuel, avec pour seule ambition de fédérer les pas de danse autour d’une énergie commune....

LA GRANDE SOHIE

  MARDI 03 DÉCEMBRE- 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER Un huitième album surprenant et une nouvelle tournée : en 2019, il faudra compter avec La Grande Sophie ! Une révélation scène en 2005 aux Victoires de la musique. Un grand prix de l’Académie Charles Cros en 2009 pour « Des vagues et des ruisseaux » Une Victoire de la musique du meilleur album en 2013 pour « La Place du fantôme » Et quatre disques d’or à son actif. Ces dernières années, elle n’a cessé d’explorer de nouveaux territoires : avec la romancière Delphine de Vigan, elle a conçu L’une et l’autre, spectacle à part entière qui a tourné pendant plus de deux ans. Pour Françoise Hardy, elle signe la chanson du grand retour, « Le Large », mise en clip par François Ozon…Reconnue comme l’une des meilleures songwriteuses & performeuses de la scène française, elle s’apprête à rebattre les cartes et se dévoiler telle qu’on ne l’a encore jamais vue et entendue avec ce nouvel album prévu pour l’été indien....

LES INNONCENTS

  JEUDI 16 JANVIER 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Il émane de « 6 ½ », le nouvel album des Innocents, un sentiment de lâcher-prise. Jean-Christophe Urbain et J.P. Nataf prennent chacun leur place.Un équilibre nourri par la douce énergie de leur histoire. « 6 ½ », un album assumé.Un sixième album et demi. Brut de matières premières. On l’imagine joué dans une maison de famille baignée de lumière, au vieux parquet solide, égratigné par le temps. Un album porté par ses précédents, fort de quatre mains instrumentales, d’une double plume artistique.Un duo à cœur ouvert, des textes embusqués sous les accords et les mélodies. Jean-Christophe Urbain se dévoile, aussi impudique que sa pudeur l’admette. Et raconte ce plaisir renouvelé qu’il a pris à écrire, à « faire », à savourer cette chance de créer. J.P. Nataf surfe sur une énergie libérée, se noie toujours dans un trop plein d’idées, laisse l’urgence choisir contre l’exigence de faire « bien ». Heureux, simplement heureux de réaliser le rêve de ses 15 ans. Vivre de musique.Les Innos pour de vrai, intimes et cohérents, et, en jolie perspective, dix titres à fredonner....

MORCHEEBA

  MARDI 24 MARS 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Pionnier de la scène Trip-Hop anglaise avec 8 albums à son actif, vendus à plus de 10 millions d’exemplaires, Morcheeba est de retour sur scène ! Après une tournée 2018, complète partout des semaines en amont, et une tournée des festivals en 2019, le groupe revient en 2020.Skye Edwards et Ross Godfrey, les membres fondateurs du groupe, ont annoncé le grand retour de Morcheeba sur scène à l’occasion de la sortie de leur nouvel album, « Blaze Away », paru le 1er juin 2018 chez Verycords.« Blaze Away » fusionne astucieusement Downtempo, Trip Hop, Rhythm and Blues et Pop. L’album marque à la fois une nouvelle  approche,  plus  organique,  ainsi  qu’un  retour  aux  joyeux  mélanges  de  genres  des  débuts.  Pour  le  plus  grand  bonheur des fans, le groupe interprètera quelques nouveaux morceaux extraits de « Blaze Away » et jouera également ses célèbres tubes tels Otherwist, The Sea, ou encore Rome Wasn’t Built In A Day… Cette tournée s’annonce donc pleine de surprises et de nouvelles sonorités ! www.morcheeba.uk...