ACTUALITÉS

PRÉAMBUL(L)ES #2

C’est officiel : la 8ème édition du festival Les Bulles Sonores se déroulera du 16 au 18 octobre 2020 à Limoux ! Avec plus de 16 000 festivaliers présents en octobre dernier, le festival confirme sa place parmis les évenements culturels incontournables d’automne en région Occitanie. En attendant cette nouvelle édition, l’association Voix Ô Pays, porteuse du festival Les Bulles Sonores, organise une nouvelle soirée PRÉAMBUL(L)ES, samedi 25 avril à la salle l’Olympie à Limoux. Retrouvez tout l’esprit du festival le temps d’une soirée et venez découvrir en avant-première les premiers noms de la 8ème édition des Bulles Sonores, en compagnie d’une artiste majeure de la scène nationale et internationale : La Yegros. Désignée comme la reine de la nouvelle cumbia, La Yegros n’est pas prête d’abandonner son trône. Son troisième album réitère, avec une ambition accrue, le tour de force déjà opéré avec Viene de Mí et Magnetismo. Suelta, que l’on peut traduire comme une invitation au lâcher-prise, accélère même la fusion des genres musicaux constitutifs de sa personnalité. Avec ce nouvel album, arrive aussi la promesse de concerts dévastateurs, qui sont autant de défis à ceux qui ne dansent jamais. La chanteuse dégrippe les corps les plus rouillés, en irradiant son énergie comme si elle crachait des boules de feu, avec la joie communicative propre aux peuples sud-américains. Gratuit pour les moins de 6 ans Retrait de billet exonéré obligatoire, à retirer sur le site internet du festival Ouverture billetterie Préambul(l)es #2 : Mercredi 15 janvier 2020 à 16h Informations et Réservation sur le site internet du festival :...

Grain de Sel #4

Le rendez-vous est désormais fixé : la 4e édition du festival Grain de Sel résonnera du 15 au 17 mai 2020 à Castelsarrasin, pour une nouvelle odyssée musicale en eau douce. Organisée par l’association Les Amis de Pierre, avec le soutien de la Spedidam, la ville de Castelsarrasin, et s’inscrivant dans le dispositif national des festivals labellisés Réseau Spedidam, la précédente édition fut une belle réussite, avec plus de 9 200 personnes accueillies sur trois jours. Pour cette nouvelle édition, plus de 15 groupes, de tous styles confondus (chanson française, musiques du monde, reggae, hip-hop, musiques électroniques…) se partageront les deux scènes extérieures du festival installées sur les berges du canal latéral à la Garonne et du Port Cousteau de Castelsarrasin. Les activités sur les bords du Canal, autour de la scène en accès libre, devraient satisfaire une fois encore les festivaliers et habitants du territoire, pour des moments à partager en famille en après-midi : spectacles et animations pour les plus jeunes, marché du terroir, déambulations, etc. En attendant l’annonce de la programmation complète en février, nous vous invitons à découvrir les 6 premiers artistes programmés :  Les Frangines, Jahneration, Têtes Raides, Flavia Coelho, Caravan Palace et Gauvain Sers. LES FRANGINES – vendredi 15 mai Les Frangines, c’est un duo acoustique guitare-voix. Deux amies de longue date unies par un lien de sororité musicale, autour d’une pop-folk subtile et lettrée. Nano et Jass forment depuis plus de quatre ans le duo les Frangines. Sur des accords de guitare acoustique, leurs deux voix harmonisent avec une évidente complémentarité. Les deux musiciennes connaissent un succès grandissant, leur chaine YouTube comptabilisant aujourd’hui plus d’un million de vues. JAHNERATION – vendredi 15 mai Entre new roots et sons californiens, Jahneration a créé un new reggae branché sur leurs...

LES INNOCENTS

  JEUDI 16 JANVIER 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Il émane de « 6 ½ », le nouvel album des Innocents, un sentiment de lâcher-prise. Jean-Christophe Urbain et J.P. Nataf prennent chacun leur place.Un équilibre nourri par la douce énergie de leur histoire. « 6 ½ », un album assumé.Un sixième album et demi. Brut de matières premières. On l’imagine joué dans une maison de famille baignée de lumière, au vieux parquet solide, égratigné par le temps. Un album porté par ses précédents, fort de quatre mains instrumentales, d’une double plume artistique.Un duo à cœur ouvert, des textes embusqués sous les accords et les mélodies. Jean-Christophe Urbain se dévoile, aussi impudique que sa pudeur l’admette. Et raconte ce plaisir renouvelé qu’il a pris à écrire, à « faire », à savourer cette chance de créer. J.P. Nataf surfe sur une énergie libérée, se noie toujours dans un trop plein d’idées, laisse l’urgence choisir contre l’exigence de faire « bien ». Heureux, simplement heureux de réaliser le rêve de ses 15 ans. Vivre de musique.Les Innos pour de vrai, intimes et cohérents, et, en jolie perspective, dix titres à fredonner....

MARIE-FLORE

  VENDREDI 17 JANVIER 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Marie-Flore ne ressemble à personne et personne ne ressemble à Marie-Flore. Minois de chat au coeur écorché, regard bleu cristallin et timbre à nulle autre pareil, elle est l’une des rares artistes capables de passer de la folk électrique à une pop teintée d’urbanité, à chaque fois poétique. Auteure, compositrice, interprète, multi instrumentiste, maniant aussi bien l’organique que l’électronique, Marie-Flore est une amatrice de pop sous toutes ses formes. Elle est d’abord férue de grands classiques : The Velvet Underground, dont elle cultive les même thématiques vénéneuses, Leonard Cohen, sa référence ultime en termes de poésie, Gainsbourg aux jeux de mots sensuels et Christophe, bienveillant mentor avec lequel elle partage la même exigence – tant du point de vue sonore que textuel. Cependant, elle avoue une « addiction » pour le cloud rap façon Damso, Lomepal, mais aussi Dua Lipa et Lana del Rey, esprit belle des nuits oblige. Aguerrie aux sunlights, Marie-Flore va défendre cet album sur scène comme jamais auparavant, gardant un oeil sur ses précieux instruments tout en laissant le premier rôle à sa fine silhouette de Lolita alone in Babylone, et à une scansion singulière inédite jusqu’ici. La performance est un art qu’elle maîtrise, ayant fait ses armes auprès de Peter Doherty, Baxter Dury ou Julien Doré…Sensuelle, défiante, ironique, séduisante : littéralement hors du commun, Marie-Flore prend d’assaut nos cœurs, qu’elle va « briser en mille tâches de rousseur », tel qu’elle l’annonce dans « Braquage ». On est prêt à succomber. Par la conjonction du texte et de la musique, Marie-Flore créé de nouveau un univers aux allures cinématographiques dans lequel nous sommes une fois encore otage de son histoire, pendu à ses lèvres, maîtresse du sort qu’elle...

THE PHARCYDE

  MARDI 21 JANVIER 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   The Pharcyde de Hip-Hop alternatif a vu le jour à Los Angeles en 1989 dans le quartier de South Central où les membres du groupe ont grandi. Leur style se démarque dès le début des autres rappeurs de la West Coast en adoptant un son aux accents East Coast : le Jazz Rap. Le groupe est surtout connu pour des standards du Hip Hop tels que Drop, Passin’ Me By ou Runnin ou même leur album Bizarre Ride II the Pharcyde devenu mythique au fil des ans. Les membres originaux du groupe sont Slimkid3 (Tre Hardson), Fatlip (Derrick Stewart), Imani (Emandu Wilcox) & Bootie Brown (Romye Robinson). Sur scène pour cette tournée européenne 2020, on retrouve Imani & Bootie Brown avec DJ Mike...

ALBAN IVANOV

MERCREDI 22 JANVIER 2020 20H30 PALAIS DES CONGRÈS – CAP D’AGDE Après avoir joué L’élément Perturbateur dans toute la France avec son premier spectacle comptant plus de 300 représentations, 3 Olympia, le tout à guichets fermés, Alban Ivanov revient dans un nouveau one man show, Vedette. Génie fainéant, pas très obéissant, mais tellement drôle et attachant… L’humoriste, originaire de Narbonne, remarqué aussi bien sur la scène qu’au cinéma (Le Sens de la Fêteen 2017 – Le Grand Bain en 2018 – Inséparables – La Vie Scolaire – Le Roi Lion – Hors Normes en 2019) est de retour dans un tout nouveau spectacle. Un solo sincère et déjanté dans lequel Alban se livre avec une énergie incroyable et un franc-parler propre à lui. Outre l’impertinence et l’éloquence, Alban maîtrise l’improvisation sur le bout des doigts. Se délectant du quotidien, il nous offre une bouffée d’air qui fait le plus grand bien. Première date dans la région avec son nouveau spectacle « Vedette », sa venue au Palais des Congrès d’Agde le 22 janvier inaugure une longue tournée tout au long de l’année...

FRENCH 79

  VENDREDI 24 JANVIER 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   En 2014, French 79 débarquait sur une scène qu’il pensait française. En quelques mois elle s’est rapidement révélée internationale … L’album « Olympic » explose à travers le monde en trouvant un écho auprès du public qui permettra à l’artiste de faire vivre ces morceaux synthétiques et organiques au gré de plus de 150 concerts en Europe et Outre-Atlantique, le rendant ainsi figure incontournable de la scène électro marseillaise. En 2019 il revient avec un album plus personnel, empreint de l’atmosphère nostalgique de l’enfance du producteur, « Joshua ». Il puise dans ses madeleines de Proust pour mieux les réinventer. Tangerine Dream, Kraftwerk, Soft Machine : ces références se figent dans les signaux vidéo des bandes magnétiques de VHS devenues pièces de collection, dans les racines qui le lient à Marseille sa ville d’adoption, ou dans le grand large qui constitue le plus souvent possible son refuge. Elles imprègnent chacun des morceaux de cet aller- retour incessant vers le futur. Cet album est à l’image des concerts du producteur et multi instrumentiste : une odyssée, une traversée continuelle de l’univers à la recherche de soi-même, une échappée spontanée vers l’avenir toujours sous le regard bienveillant du passé. Cette épopée invite chacun à un endroit précis de son imaginaire, là où pour French 79 un coup de vent, une virée en bateau, une figure de skate, l’odeur de la neige encore fraîche qu’on s’apprête à avaler au coeur de l’hiver, le grondement sourd d’un public impatient sont la source du plaisir incomparable de l’indicible. Nouvel album « Joshua », sortie le...

LUCKY PETERSON

  DIMANCHE 26 JANVIER 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   Quand il est l’heure de fêter cinquante ans de carrière, celui qui a apprit les claviers avec Jimmy Smith, le même qui a pris la guitare en écoutant trois King (B.B, Albert et Freddie), ne s’en laisse pas conter : back to the blues, « ce truc universel qui n’a pas dit son dernier mot ». On n’affiche pas tous les jours un demi-siècle de carrière. Surtout quand on a tout juste 55 ans ! « Mon père m’a nourri au blues avant que je puisse marcher. J’ai joué de l’orgue avant même de savoir parler. » Lucky Peterson a ainsi baigné dans l’atmosphère du Governor’s Inn, le club tenu par son père James. Et chemin faisant, le natif de Buffalo a croisé la route de tous les géants de cette musique (Jimmy Reed, Muddy Waters, Buddy Guy, Junior Wells, Bobby Blue Bland, Little Milton…), arpentant les scènes du monde entier dès qu’il a eu l’âge de voyager, glanant lauriers et Grammies au fil d’une discographie du style solide. Nouveau single «Don’t Want Nobody But You feat. Tamara Tramell» extrait de l’album 50 Just Warming Up!  sorti le 25 octobre...

THE MYSTERY LIGHTS

  MERCREDI 29 JANVIER 2020 – 19H30 ROCKSTORE – MONTPELLIER   L’histoire des Mystery Lights commence en 2004 dans la petite ville de Salinas, en Californie, où deux amis – Michael Brandon et Luis Alfonso – aux goûts musicaux partagés (The Mc5, Velvet Underground, Dead Moon…) décident de s’associer pour façonner un genre de rock and roll déjanté bien à eux. Ils passent la majeure partie des dix années suivantes à voyager sans relâche pour faire connaître leur musique, puis s’installent dans le Queens, à New York, en 2014. Après la sortie de leur premier album éponyme le 24 juin 2016, ils deviennent des figures du rock-garage new-yorkais. S’en suit une tournée qui les conduit de l’Europe à l’Asie, en passant par l’Australie ; le groupe quitte progressivement les scènes des clubs malfamés pour fouler celles des plus grands festivals mondiaux. Deux ans et une tournée ininterrompue plus tard, les Mystery Lights reviennent dans le Queens pour préparer leur second album « Too Much Tension » (sorti en mai 2019), dans lequel ils enrichissent leur musique d’influences plus éclectiques encore : un mélange de synthés étranges empruntés à des groupes tel que The Normal and Suicide, d’énergie et de style puisés dans l’âge d’or du punk, de délicatesse pop à la Kinks, et de mélodies sombres faisant écho à celles de Television. Avec ce second album, les Mystery Lights donnent une dimension nouvelle et vertigineuse à ce rock and roll idiosyncratique qui leur est si particulier. Nouvel album « Too Much Tension », sortie le...